Actualité, classements, vidéos et Résultats de Football du monde Ads (728x90)

Info et actualité en direct - Toutes les actualités et infos !!!



Cet été de nombreux joueurs du Real de Madrid iront à la Coupe du Monde en Russie… Et ils sont nombreux à viser la victoire finale. Focus.

Cristiano Ronaldo, le Ballon d’Or prêt à en découdre

Le quintuple Ballon d’Or est évidemment présent dans la liste de Fernando Santos. Celui qu’on ne présente plus avec ses 150 sélections et ses 81 buts avec le Portugal sera le chef de file de toute son équipe. Considéré comme la révélation de l’Euro 2004, CR7 a honoré sa première sélection, il y a maintenant presque 15 ans (c’était le 20 août 2003 face au Kazakhstan). Avec son pays, il est devenu Champion d’Europe en 2016, contre toute attente, après un parcours en demi-teinte. Mais avec un groupe B où ils vont affronter l’Espagne (le 15 juin), le Maroc (le 20 juin) et l’Iran (le 25 juin), ils vont devoir se battre pour se qualifier et pourquoi ne pas, à nouveau, déjouer les pronostics.

L’armada espagnole vise la seconde étoile

Nation la plus représentée du club avec 6 internationaux, l’Espagne pourra compter sur Sergio Ramos, Marco Asensio, Dani Carvajal, Nacho, Lucas Vasquez et Isco.

Sergio Ramos est le plus expérimenté des six. Avec 155 sélections, le capitaine de la Roja, est l’un des tauliers de la défense centrale. Appelé pour la première fois le 26 mars 2005 à l’âge de 18 ans, il connait par cœur cette équipe et partagera son expérience avec ses coéquipiers. Marco Asensio est moins expérimenté que son capitaine mais il a également beaucoup de talents. Avec ses 10 sélections en équipe première, il a été lancé par Vicente del Bosque le 29 mai 2016 face à la Bosnie-Herzégovine. Il n’a toujours pas ouvert son compteur but malgré de bonnes prestations réalisées. Comme au Real, probablement destiné à un rôle de « super sub ».

Francisco Román Alarcón plus connu sous le nom d’Isco va être lui aussi du voyage en Russie. Il est une des pièces maitresses du milieu de terrain espagnol. Avec 27 sélections depuis février 2013, le joueur de 25 ans fera parler toute sa maitrise technique et sa qualité de frappe (10 buts en sélection). Isco sera normalement titulaire dans le milieu espagnol durant cette Coupe du Monde. Même s’il n’affiche que 15 sélections au compteur, Dani Carvajal devrait avoir de nombreuses occasions de jouer en Ruissie. Autre défenseur de cette sélection espagnole qui vient du Real : Nacho. Nacho Fernandez, remplaçant au Real Madrid, fera aussi office durant le Mondial de remplaçant de luxe en défense centrale en cas de problèmes avec Ramos ou Piqué. Sa première sélection remonte au 10 septembre 2013 contre le Chili, pour un total de 15 apparitions en équipe A d’Espagne.

Le dernier espagnol qui vient du Real est Lucas Vasquez. Le milieu de terrain offensif du Real aux 5 sélections n’est pas le choix le plus évident mais sa qualité et son travail durant ces deux dernières saisons de Liga, lui ont ouvert les portes de l’équipe nationale pour cette Coupe du Monde.

Tous ses joueurs, avec la Roja, seront dans le groupe B, et ils affronteront leur voisin du Portugal (le 15 juin), l’Iran (le 20 juin) et le Maroc (le 25 juin). Cette poule loin d’être un cadeau pour les Espagnols les forcera à être à 100% dès le début de la compétition. Ces derniers ont aussi pour objectif de tenter de gagner un nouveau titre mondial après celui de 2010 en Afrique du Sud.

La Seleção bien représentée au Mondial

Dans cette équipe du Real, les deux brésiliens seront de la partie. Le défenseur Marcelo et le milieu de terrain Casemiro seront du voyage en Russie avec leurs compatriotes brésiliens. Le plus âgé est Marcelo, est aussi celui qui possède le plus d’expérience : 56 sélections et 6 buts marqués avec son pays natal. Le latéral gauche était sur le terrain lors du 7-1 face à l’Allemagne. Avec cette nouvelle compétition, il à l’occasion d’essayer de se racheter. Quant à Casemiro, il n’a pas joué cette horrible demi-finale en 2014, mais cela ne l’empêchera pas d’y penser et de tous faire pour redorer le blason de son équipe. Ce dernier possède un peu moins de matchs internationaux que son équipier, 22 sélections à 26 ans (la première était contre le voisin argentin, le 14 septembre 2011). Tous deux vont souvent être présents sur la pelouse et vont pouvoir jouer les matchs de poule qui seront : la Suisse (le 17 juin), le Costa Rica (le 22 juin) et la Serbie (le 27 juin). Ces derniers espèrent gagner la compétition mais s’ils doivent se faire éliminer, ils préféreraient, comme tous les Brésiliens, que ce soit moins humiliant qu’en 2014.

Keylor Navas, deuxième Coupe du Monde pour le gardien madrilène

Après une Coupe du Monde 2014, où il a exposé au monde entier tous son talent, Keylor Navas est (sans surprise) de nouveau dans la liste du Costa Rica pour la Coupe du Monde. A 31 ans, le portier aux 78 sélections espère faire un parcours aussi fou qu’au Brésil. Pour cela le Costa Rica devra finir dans les deux premiers du groupe E composé de la Serbie (le 17 juin), du Brésil (le 22 juin) et de la Suisse (le 27 juin). Cela parait compliqué sur le papier mais après leur parcours historique, rien ne semble impossible pour « Los Ticos ».

Raphaël Varane, l’un des patrons de la défense française

Cet été, l’équipe de France va pouvoir compter sur son défenseur central Raphaël Varane. A seulement 25 ans, il s’est imposé comme pièce maitresse de la défense des Bleus. Celui qui compte 42 sélections et 2 buts sera l’un des titulaires indiscutables du groupe de Didier Deschamps. Depuis sa première sélection en mars 2013, ce dernier ne maque aucun rassemblement (excepté s’il est blessé). Avec des équipes comme l’Australie (le 16 juin), le Pérou (le 21 juin) et le Danemark (le 26 juin) présentent dans le groupe C, la qualification parait très accessible pour la France, et une deuxième Coupe du Monde sera évidemment l’objectif final qui sera dans les têtes.

Toni Kroos, l’indispensable milieu de terrain allemand

Celui dont on n’entend pas forcément parler tout au long de l’année, est évidemment dans les petits papiers de Joachim Low. Du haut de ses 28 ans et de ses 83 sélections avec la Mannschaft, Toni Kroos s’est affirmé pour devenir aujourd’hui un pilier dans l’organisation du jeu allemand et madrilène. Avec son équipe, il va devoir jouer face aux nations du groupe F, à savoir le Mexique (le 17 juin), la Suède (le 22 juin) et enfin la Corée du Sud (le 27 juin). Les Allemands ont de fortes chances de finir en tête de leur groupe et pourront donc espérer éviter le Brésil en 8e de finale. Objectif de la sélection germanique : conserver son titre évidemment !

Deux Croates sélectionnés

Les deux joueurs croates concernés sont Mateo Kovacic et Luka Modric. D’un côté, nous avons un jeune joueur de 23 ans avec déjà 41 sélections à son actif (la première étant contre la Serbie en mars 2013), de l’autre l’expérimenté Modric (32 ans, 106 sélections et 12 buts inscrits), capitaine de la sélection au damier. Il s’agit bien évidemment de deux tauliers de l’équipe entraînée par Zlatko Dalic. Avec une place dans la poule D, les Croates vont affronter les Nigérians (le 16 juin), les Argentins (le 21 juin) et les Islandais (le 26 juin). Objectif des Croates, demi-finalistes il y a 20 ans en France : sortir des poules dans un premier temps.

Valentin COLOMBANI







Profitez de 880€ offert à l'inscription sur vos Pari et comparer les côtes !

France Pari Betclic Bwin PMU ParionsWeb Unibet Feelingbet


Enregistrer un commentaire

Disqus

:: A DECOUVRIR EGALEMENT ::

loading...