Actualité, classements, vidéos et Résultats de Football du monde Ads (728x90)

Info et actualité en direct - Toutes les actualités et infos !!!



Le Real Madrid accueillait ce soir au Bernabeu le Paris Saint-Germain en 8e de finale de la Ligue des Champions. Résultat, une victoire des joueurs de Zinédine Zidane, 3-1.

Le Paris Saint-Germain s’y attendait, les joueurs du Real Madrid l’ont vite confirmé. Pressing haut, pression sur le corps arbitral, volée dangereuse, mais non cadrée, de Cristiano Ronaldo (2e), montée rageuse de Marcelo (4e), trois corners en moins de 5 minutes, c’est un début de match à sens unique auquel nous avons assisté. Avant que le Paris Saint-Germain, peu à peu, reprenne ses esprits et pose son jeu. Dans le rôle du chef d’orchestre attendu, Neymar, sur son côté gauche, peu inspiré sur son carton jaune reçu, mais déterminant pour mener des contres en un-contre-un, au détriment de Nacho, titularisé par Zidane pour suppléer Carvajal, suspendu.

Le PSG, qui s’évertuait surtout à bien défendre avec, notamment Mbappé et Cavani, offrait une première occasion sérieuse aux Madrilènes sur un ballon bêtement perdu par Lo Celso aux abords de la surface de réparation. Le coup-franc de Ronaldo (25e) passait au-dessus du but parisien, avant que le Portugais, idéalement servi par Marcelo, perde son duel face à Alphonse Areola (26e). L’occasion la plus sérieuse des joueurs de Zidane. Areola, chaud bouillant, se montrait également à son avantage sur une tête de Sergio Ramos (32e).

Mbappé décisif, Rabiot buteur

Une minute plus tard, et pour sa première véritable incursion côté droit, Kylian Mbappé adressait un centre à destination de Cavani qui laissait volontairement filer pour Neymar. Le Brésilien contré, le ballon revenait dans les pieds d’Adrien Rabiot qui, seul dans la surface, crucifiait Navas du pied droit (0-1, 33e). Le PSG, cinq minutes plus tard, ratait même de (très) peu le but du break sur une frappe d’Edinson Cavani, contrée au tout dernier instant par Casemiro (38e). En dépit d’une énième parade d’Areola (42e) sur une frappe de Benzema, Lo Celso se faisait bêtement sanctionner pour une faute sur Tony Kroos dans la surface de de réparation. Faute légère, certes, mais contact évident. Un pénalty transformé par Cristiano Ronaldo (1-1, 45e).

Du grand, du très grand Marcelo

Au retour des vestiaires, la première occasion était à mettre au crédit des Parisiens. Bien lancé par Lo Celso, Neymar attendait du soutien et décalait Mbappé, côté droit, pour une frappe que Navas détournait du bout des gants (47e). Jouant plus haut, profitant surtout d’une maitrise technique évidente, le PSG se montrait dangereux, une fois encore, à la 54e sur une belle remise de Daniel Alves pour une demi-volée d’Adrien Rabiot, encore lui, détournée du bras par Sergio Ramos. Et que dire, sur un énième corner (74e), de la frappe, à deux mètres de la ligne de but de Navas, de Marquinhos, miraculeusement détournée par Sergio Ramos. Ou de la frappe de Berchiche (76e), que Daniel Alves ne parvient pas à pousser au fond des filets. On pensait alors le PSG capable de s’imposer. Mais en toute fin de match, sur une faute d’arbitrage évidente (faute de Ronaldo non sifflée sur Kimpembe), l’attaquant portugais, idéalement placé sur un centre de Marco Asensio, contrait le dégagement à la main d’Alphonse Areola et, du genou, poussait le ballon au fond des filets (2-1, 83e). Trois minutes plus tard, auteur d’un match exceptionnel, Marcelo reprenait de volée un nouveau centre d’Asensio et trompait Areola (3-1, 86e). Un gardien parisien pas verni, la frappe du Brésilien étant détournée au passage par Marquinhos.

Le Paris Saint-Germain devra sortir le grand jeu au Parc des Princes si il souhaite se hisser en quart de finale.

 

L.T.







Profitez de 880€ offert à l'inscription sur vos Pari et comparer les côtes !

France Pari Betclic Bwin PMU ParionsWeb Unibet Feelingbet


Enregistrer un commentaire

Disqus

:: A DECOUVRIR EGALEMENT ::

loading...