Actualité, classements, vidéos et Résultats de Football du monde Ads (728x90)

Info et actualité en direct - Toutes les actualités et infos !!!





C’est l’histoire d’un mauvais match qui devient une super opération. En s’imposant samedi après-midi en Corse, le PSG pousse son avance à cinq longueurs devant Monaco et c’est déjà la meilleure nouvelle pour ce Paris-là, version 2014, encore en rodage.


Le long week-end de reprise du Championnat de France peut virer au triomphe si Reims — tombeur de Lyon et Marseille chez ces cadors — confirme ses aptitudes de formation enquiquinante pour les gros noms de l’Hexagone en visitant ce soir l’actuel troisième, Lille.

A quatre points de l’équipe de la principauté à la 2e journée, après un incroyable nul contre… Ajaccio (1-1) au Parc des Princes, le club de la capitale a donc rattrapé 9 points sur Monaco en 18 rencontres.

Comme l’ASM réalise une très bonne saison malgré son ralentissement d’avant et d’après-trêve, c’est dire la cadence infernale qu’imposent Zlatan et sa bande. « Les matchs sont difficiles pour tout le monde, juge Laurent Blanc. Il y a eu une petite coupure à Noël. Les corps et les têtes doivent se remettre dans la compétition. «Disons que Paris est mieux entré dans la nouvelle année que les hommes du Rocher et, vu son calendrier démentiel avec pour l’instant deux compétitions de plus que pour Falcao et consorts (Ligue des champions et Coupe de la Ligue), ce petit matelas peut amortir un éventuel choc.

Trois buts encaissés cette semaine
Il arrivera si Paris ne règle pas un problème, car le PSG en a un. En concédant trois buts dans la semaine contre Brest, le 15e de Ligue 2 (18e attaque de cette division) en Coupe de France, et hier chez la lanterne rouge de Ligue 1 (sans aucune conséquence, dans les deux cas, sur le résultat final), au minimum, il se fait peur, et au maximum, il expose un souci d’équilibre.

Il y a Thiago Silva dont on a déjà dit ici qu’il n’avait pas retrouvé toute sa sérénité même si, hier, ce n’était pas le problème. Mais on dirait parfois que le PSG s’oublie et se perd dans les replacements les plus élémentaires, en défendant comme un junior. Un comble avec cette défense au goût carioca (trois Brésiliens chevronnés avec Thiago Silva, Alex et Maxwell).

« Actuellement, on pense trop à ce que l’on doit faire quand on a le ballon et pas assez à ce qu’il faut faire quand on ne l’a pas », analyse joliment Blanc dans une parabole éclairante sur cette carence qui peut devenir rédhibitoire face à une formation plus huppée. Et l’entraîneur parisien d’ajouter dans un sourire : « Cela va se régler». La Formule 1 PSG nécessite encore quelques ajustements en cette nouvelle année



Profitez de 880€ offert à l'inscription sur vos Pari et comparer les côtes !

France Pari Betclic Bwin PMU ParionsWeb Unibet Feelingbet


Enregistrer un commentaire

Disqus
loading...